Anne-Marie Pascoli

Anne Marie Pascoli

PARCOURS D’ECRITURE DANS LES LIEUX DU PATRIMOINE

2003/2004 – Isère (38)

PRÉSENTATION

Projet du Parcours d’écriture chorégraphique dans les lieux du patrimoine isérois d’avril 2003 à juin 2004. En partenariat avec le Conseil Général de l’Isère et la Conservation du Patrimoine de l’Isère.

La Compagnie Pascoli propose un projet de création qui s’articule autour d’un parcours d’écriture chorégraphique dans plusieurs lieux du patrimoine en Isère. Au centre de ce parcours d’écriture, processus de création itinérant et ouvert et à partir des premiers matériaux rencontrés, une phase de travail – source de maquettes et matières entre l’automne 2003 et l’ hiver 2004-, concrétisera la réalisation de la pièce chorégraphique : « Le Roi se meurt et la Basse court » (co-production avec l’Espace d’Art Contemporain de Morsang sur Orge, Essone). 

Ce parcours, décliné entre avril 2003 et juin 2004, amène l’équipe (4 danseurs, 1 comédien-danseur, 1 musicien, 1 vidéaste, 1 technicien) à résider une semaine dans chaque lieu.

Lors de ces pérégrinations dans les différents lieux, sera élaborée une écriture artistique singulière, en adéquation sensible avec l’esprit de ce lieu, son architecture, son histoire, son actualité, son présent.

La Compagnie proposera de petites formes chorégraphiques, matières de corpsmatières d’images (travail de captation vidéo) et matières sonores (musicien live), ainsi que des lectures démonstrations afin de confronter l’écriture chorégraphique à des architectures ou des expositions particulières, et faire se rencontrer les publics les plus divers.

En effet, au sein de chaque résidence, l’équipe désire ouvrir ce travail aux populations locales, groupes scolaires, associations… lors de ces lectures démonstrations ou répétitions publiques, propices à la découverte de l’art chorégraphique et à un autre regard sur les lieux investis. Au terme de cette semaine de résidence dans chaque lieu, une présentation du travail élaboré sera programmée, en journée ou en soirée (selon les lieux).

Dans cette démarche s’inscrit une volonté artistique affichée : celle d’une nourriture réciproque entre recherche chorégraphique et richesse des lieux investis dans leur dimension historique et leur réalité actuelle. Une démarche qui questionne et propose des rapports aux publics, différents de ceux habituels aux lieux de diffusion classique : confrontations et rencontres publiques dès les prémices du travail de recherche, ouverture et regards sur les processus de création au sein d’échanges réguliers.

L’ensemble de ce projet trouve sa cohérence dans la force du fil conducteur qui reliera toutes ces manifestations entre elles : territoire et patrimoine, création chorégraphique et spectacle vivant, interactivité régulière avec les publics rencontrés, sollicités, conviés.

> MAQUETTE N°1 – Musée de Bourgoin Jallieu (38) du 7 au 13 avril 2003 

> MAQUETTE N°2 – Musée Dauphinois – Grenoble (38) du 16 au 22 juin 2003 

« Maquette n°2 » est, après le Musée de Bourgoin-Jallieu, la deuxième étape du parcours d’écritures chorégraphiques de la compagnie dans les lieux du patrimoine. Danse, images et musiques sont convoqués comme autant de révélateurs sensibles de l’architecture et de l’histoire des lieux. Le public est convié à partager cette expérience poétique du corps patrimoine vivant, mémoire d’avenir.

> MAQUETTE N°3 – Musée de l’Ancien Evêché – Grenoble (38) du 12 au 18 avril 2004 

Installé dans l’ancien palais des évêques (XIIIème siècle), le Musée de l’Ancien Evêché invite à la découverte de l’histoire et du patrimoine régional. Dans les étages, l’exposition permanente offre un parcours chronologique sur l’histoire de l’occupation humaine en Isère, de la Préhistoire à  nos jours, tandis que le sous-sol donne accès à un site archéologique exceptionnel présentant les vestiges de la ville antique de Cularo, et du baptistère des premiers temps chrétiens de la cité.

Le patrimoine et l’histoire côtoient le monde contemporain au gré des aménagements architecturaux et muséographiques.

Invitée à séjourner dans ce site historique installé au cœur du centre-ville, la Compagnie Pascoli propose de découvrir ou re-découvrir le musée à l’aune d’une sensibilité et d’un regard différent. Au terme d’une résidence d’une semaine dans ces lieux, les chorégraphes offriront au public une visite du site originale, accompagnée et guidée par des artistes : danseurs, musicien, vidéaste ; femmes et hommes, préoccupés de l’espace, du mouvement, de la sensibilité et de l’harmonie.

> MAQUETTE N°4 – Village de Mens (38) du 9 au 15 mai 2004

Adossé à la chaîne de l’Obiou, Mens est un gros bourg ramassé autour de son ancien quartier de forme ovale qui rappelle d’anciennes fortifications. Situé au cœur du Trièves, il a conservé une urbanisation homogène et un patrimoine préservé.

En investissant le cœur historique de Mens où sont rassemblés les éléments les plus représentatifs de son patrimoine, les danseurs, musicien et vidéaste de la Cie Pascoli nous proposent de porter un regard nouveau sur son patrimoine et son histoire.

L’espace investi se situe autour de la place de la halle, bordée par des maisons très représentatives de l’architecture urbaine du Trièves. Sur la place se trouvent la halle, témoin de l’importante activité marchande du bourg et une fontaine, identique à celles construites sur les deux autres places de Mens. Trois édifices qui donnent sur cet espace seront aussi mis en valeur : l’église et le temple qui témoignent de la présence continue des deux religions chrétiennes à Mens et le Musée du Trièves qui évoque le patrimoine de ce territoire.

En inventant au cœur de Mens sa quatrième « maquette », la Cie Pascoli nous invite à une rencontre insolite entre patrimoine et création contemporaine.

> MAQUETTE N° 5 – Musée Matheysin – La Mure (38) du 5 au 10 juillet 2004

Désirant se rapprocher du cœur de la province du Dauphiné qu’ils administrent, les dauphins du Viennois abandonnent leur forteresse de Cognet pour construire à La Mure un château au début du XIIème siècle.

Détruit en partie pendant le siège de La Mure en 1580, on s’accorde à penser que l’actuelle maison Caral, construite au début du XVIIème siècle, est située sur l’emplacement de ce château.

Installé dans cette maison historique, le Musée Matheysin retrace l’histoire de la Matheysine. Ce pays de montagne, situé à 900 mètres d’altitude, habité sans doute depuis la préhistoire, a été à plusieurs reprises le témoin d’épisodes historiques importants. Mais la Matheysine est riche d’un tout autre patrimoine. Dans ce pays de tradition rurale, les habitants ont longtemps exercé une double activité : agriculteurs, éleveurs, ils se sont faits colporteurs, gantiers, cloutiers puis mineurs.

A l’issue d’une semaine de déambulation, d’interprétation, et de composition, la Compagnie Pascoli proposera une écriture chorégraphique particulière, une lecture contemporaine et sensible du Musée.

DISTRIBUTION

Direction artistique : Anne-Marie Pascoli

Danse : Delphine Dolce, Nicolas Hubert, Akiko Kajihara et Fred Labrosse

Musique : Patrick Reboud et Alain Lafuente

Image : Lionel Palun

Création lumière et régie : André Parent

Objets scénographiques et costumes : Anne-Sophie Dubourg

Construction : Ateliers de construction de la Ville de Grenoble

REPRÉSENTATIONS

LieuDate
Musée Matheysin – La Mure (38)Samedi 10 juillet 2004
Village de Mens (38)Samedi 15 mai 2004
Village de Mens (38)Vendredi 14 mai 2004
Musée de l’Ancien Evêché – Grenoble (38)Dimanche 18 avril 2004
Musée de l’Ancien Evêché – Grenoble (38)Samedi 17 avril 2004
Musée Dauphinois – Grenoble (38) – scolaireDimanche 22 juin 2003
Musée Dauphinois – Grenoble (38) – scolaireVendredi 20 juin 2003
Musée Dauphinois – Grenoble (38) – scolaireJeudi 19 juin 2003
Musée de Bourgoin Jallieu (38)Dimanche 13 avril 2003
Musée de Bourgoin Jallieu (38)Samedi 12 avril 2003
Musée de Bourgoin Jallieu (38) – scolaireSamedi 12 avril 2003
Musée de Bourgoin Jallieu (38) – scolaireVendredi 11 avril 2003
Musée de Bourgoin Jallieu (38) – scolaireJeudi 10 avril 2003

Télécharger en PDF

Retour en haut