Anne-Marie Pascoli

Anne Marie Pascoli

TRACES D’ETOILES – DANSE DE CONFLUENCE N°3

2009 – Planétarium de Vaulx en Velin (69)

PRÉSENTATION

« On parle, en terme classique, d’un danseur « étoile », un, parmi les autres.
Peut-être est-ce une image sans désordre.

J’aimerais penser le corps dansant comme une architecture de « poussières d’étoiles », sans relâche soumises aux lois de l’ordre et du désordre, animées d’une énergie farouche pour se constituer en une forme inexorablement précipitée vers une autre forme, pour que d’équilibres en déséquilibres quelque chose ne cesse d’advenir : une danse, un être dansant.

Les mêmes tâtonnements, intuitions et fulgurance jalonnent l’histoire des connaissances du corps humain et celles de l’univers.

Cet « en chemin » commun au si proche et au si lointain est une fascination que l’art de la danse convoque humblement, dans sa quête d’une conscience toujours plus fine de l’organicité des matières et des énergies qui en constitue le corps.

Le corps de la danse est celui-là même qui la pense en se pensant. C’est aussi, et parfois de façon mystérieuse, celui de la trace, des traces, de notre histoire au monde et du monde à notre histoire, aussi singulière soit elle.

Cette universalité est un vertige sur lequel surfent le mouvement et les émotions du vivre. La danse pourrait être une mise en partage de ce vertige. Comme une ivresse connue et inconnue tout à la fois.

Certainement une question à partager avec tous ceux et celles qui, d’une façon ou d’une autre, ont « La tête dans les étoiles » ».

Anne-Marie Pascoli

Depuis 2007, la Compagnie Pascoli a initié le projet « Danses de Confluences » dans les expositions hors-les-murs du musée des Confluences. Le fil directeur, c’est le rapport du corps aux œuvres, le rapport du corps dans son lien avec les thématiques des expositions, dans son lien avec les formes des expositions.

Ainsi, certaines expositions, de par leur propos et leur sens, ont été choisies par la compagnie et le Musée pour être lieux de performance.

Au cœur de la démarche, il y a le désir de relier le corps artistique de la danse à la contemporanéité d’autres corps, à la diversité de leurs énoncés, à la communauté de leur patrimoine humain.

Dans le cadre de l’événement « Ouf d’Astro » en lien avec la conférence de Jean-Pierre Luminet

DISTRIBUTION

Direction artistique : Anne-Marie Pascoli

Danse : Delphine Dolce et Anne-Marie Pascoli

Musique : Michel Mandel

Régie générale : André Parent

REPRÉSENTATIONS

LieuDate
Planétarium de Vaulx en Velin (69)Vendredi 27 février 2009
Retour en haut