Anne-Marie Pascoli

Anne Marie Pascoli

BA’AL BÊLIT ou le reflet de la matière

1999

PRÉSENTATION

Une danse pour la conciliation des contraires, pour l’unité profonde des choses et des êtres dans leur multiplicité, une danse pour ne pas perdre le sens de l’anarchie, dédiée à tout ce qui peut rester d’illuminé véridique dans ce monde.

Longtemps avant l’avènement du monothéisme, de nombreux temples disséminés sur toute l’étendue de l’antique Mésopotamie célébrait le dieu Ba’al, divinité de l’orage, et le fécondité.

Associé à Bêlit, il forme un couple qui voit s’unir les contraires en une même entité mâle-femelle, solaire-lunaire, sans distinction de bien ou de mal.

La chorégraphie d’Anne-Marie Pascoli puise aux sources de cette polarité d’où jaillit une danse de contrates, de tensions, d’énergies et de forces élémentaires.

Alors un rire lumineux s’égrène sous un ciel d’avant l’orage…

Itinéraire :

L’Heure Bleue – Saint-Martin d’Hères (38)

Tokyo – Japon…

DISTRIBUTION

Choregraphie : Anne-Marie Pascoli

Danse : Nathalie Galoppin, Eric Devillers, Akiko Kajihara et Jean-Yves Le Denmat

Musique originale : François Raulin

Scénographie et conception graphique : Denis Vedélago

Création lumière : Jean-Marc Gely

Costume : Emmanuel Besson

Télécharger en PDF

Retour en haut