Anne-Marie Pascoli

Anne Marie Pascoli

M&M, Pièce chorégraphique pour six danseurs et un absent…

1996

PRÉSENTATION

Ecrit dans l’état de liberté paradoxales que confère le parfait désespoir, de chef d’oeuvre de la littérature russe n’en est pas moins d’une écriture fantasque et jubilatoire. L’univers qui s’en dégage est une suite de labyrinthes peuplés de miroirs souvent déformants, de glaces sans tain, de chausse-trapes et de situations en cul de sac. Tout en portant un régard décapant sur l’absurdité et les lâchetés de ses contemporains, Boulgakov écrit comme un illusionniste pince sans rire. Amoureux des mystifications, des parodies, des travestissements, il multiplie les pièges destinés à égarer les esprits trop sérieux.

Adapté moult fois pour le théâtre par de brillantes mises en scènes, c’est une approche toute défférente qui motive le choix de ce texte comme prétexte à l’écriture d’une pièce chorégraphique. Il s’agit plus de l’imprégnation d’une façon de dire que d’une retranscription de ce qui est dit, d’une couleur de regard porté sur les relations humaines que d’une quelconque approche psychologique.

C’est peut-être, et surtout, pour partager l’échappée belle d’un ouvrage rebelle à toute classification, à tout enfermement intellectuel de forme, dont le rythme n’obéit à aucune règle codifiée ou reconnaissable, et parce qu’il offre un espace de liberté en dehors du temps, ce qui donne toute son actualité.

Jubilation de l’écriture, jubilation de la danse, contre pouvoir de tout pouvoir.

Anne-Marie Pascoli

Pièce chorégraphique inspirée de l’oeuvre de Mikhaïl Boulgakov, « Le Maître et Marguerite »

Itinéraire :

L’Heure Bleue – Saint Martin d’Hères (38)

Lyon

Tokyo – Japon

Hollande

Allemagne…

DISTRIBUTION

Chorégraphie : Anne-Marie Pascoli

Danse : Juliette Durrleman, Nathalie Galoppin, Akiko Kajihara, Kévin Taylor, Eric Devilliers et Jean-Yves Le Denmat

Assistante à l’écriture chorégraphique : Nathalie Galoppin

Lumières : Léo Vancutsem

Musique : Conception musicale Anne-Marie Pascoli sur des musiques écrites par François Raullin et Tiger Lillies / Montage son : Benoît Marchand 

Scénographie et graphisme : Denis Vedelago 

Photos et vidéos : Pierre Duvert et Gilles Buyle-Bodin

Administration : Laurence Piers de Raveschoot et Claire Bodin

Télécharger en PDF

Retour en haut