Anne-Marie Pascoli

Anne Marie Pascoli

LE FROISSEE DE L’EAU

2012 – Musée de Bourgoin-Jaillieu (38)

PRÉSENTATION

De quelle étoffe ma peau, mes os mes tendons mes muscles mes viscères mes nerfs mes vaisseaux, transports de sang, de lymphe, de désir, de rage, de peur, d’espoir.

De quelle étoffe les liens entre ma peau, mes os mes tendons mes muscles…

De quelle étoffe le fil de mon histoire, blottie dans la poche cousue d’un cœur si rouge et sa langue, enfantine, perdue dans la doublure.

De quelle étoffe la mémoire, résille au cerveau palpitant du mou contre le dur de son crâne, résistante.

De quelle étoffe, à l’œil, l’ourlet des larmes se défait, voile impudique au corps de l’immense tristesse. 

De quelle étoffe encore, les mots, en points d’attaches, brodent un discours fragile, dentelle perlée.

J’exsude ma propre enveloppe sans toujours rien savoir de ce qu’elle habille.

De quelle étoffe alors, ton regard froissera, avec la douceur de la plus fine soie, la cassure de mes plis.

Pour qu’encore une fois, le tombé soit juste, le mouvement léger,

Pour qu’encore une fois J’exsude un habit d’eau, de toutes densités… danser.

Anne-Marie Pascoli

Résidence : 

Musée de Bourgoin-Jailleu (38) : Du 10 au 16 septembre 2012

Dans le cadre des Journées du Patrimoine 2012, autour de l’exposition « L’Etoffe des Femmes »

DISTRIBUTION

Performance dansée : Anne-Marie Pascoli

Musique : Alain Lafuente

REPRÉSENTATIONS

Lieu Date
Musée de Bourgoin-Jailleu (38) Dimanche 16 septembre 2012
Musée de Bourgoin-Jailleu (38) Samedi 15 septembre 2012
Retour en haut